L’honnêteté, ça paye toujours

Les newsletters sont de retour !
La dernière édition date de fin mars. Mais force est de constater que ma priorité est ailleurs et qu’il est difficile de réserver 3h toutes les deux semaines pour l’écriture de cette newsletter.
D’un côté, c’est une bonne nouvelle : les projets clients ne manquent pas, tant en copywriting qu’en UX writing, les journées sont bien remplies.
D’un autre côté, c’est une frustration, car rares sont les occasions où je prends le temps d’écrire en mon nom et de te partager mes derniers apprentissages et pépites découvertes.

Alors, c’est en cette belle matinée du dimanche 18 juillet que je reprends les rênes de cette newsletter.

Au programme :

  • J’ai soufflé ma deuxième bougie d’entrepreneure
  • 6 enseignements du 25e épisode de podcast
  • 3 ressources qui m’ont permis d’évoluer et m’ont inspirée ces derniers temps

1. J’ai soufflé ma deuxième bougie d’entrepreneure : happy birthday to me 🥳

Il y a deux ans, je me lançais dans l’aventure de l’entrepreneuriat freelance. À l’occasion du premier anniversaire de mon activité, j’avais d’ailleurs fait un épisode de podcast bilan. Cette fois, je n’ai pas voulu renouveler l’expérience publique, mais par contre j’ai tout de même fait le bilan de cette deuxième année. 

Je me suis isolée 5 jours dans mon coin préféré de la Côte d’Opale pour prendre du recul sur cette année. Bilan, objectifs, plan d’actions, lectures, marche et sport sur la plage ont rythmé mes journées.

Pour cette nouvelle année, j’avais fixé 3 objectifs :
– Devenir UX Writer à temps plein
– Réaliser 48 000€ de chiffre d’affaires annuel
– Diminuer ma charge de travail

Devenir UX Writer à temps plein
=> Je suis UX Writer et Copywriter : j’écris autant sur des sites internet que des applications.
Pour moi, l’un et l’autre se rejoignent puisque je m’attarde toujours sur la définition de la voix d’entreprise et des personas, l’architecture d’information et une connaissance parfaite du produit. 
Et, stratégiquement, c’est intéressant : comme je dois connaître parfaitement le produit pour écrire les contenus d’un site internet, la suite logique est de travailler sur le produit (une application ou un logiciel).

Pour atteindre ce premier objectif, j’avais fixé 5 sous-objectifs, dont notamment : 
1. Créer du contenu de référence, grâce au podcast Le Brief (et sa promotion sur les réseaux sociaux). Je fais le bilan dans le prochain épisode de podcast, qui sort mercredi.
2. Dire non à des missions de rédaction d’articles. C’est le cas : je dis non systématiquement depuis janvier. Je délègue progressivement les missions de rédaction web que j’avais. Il m’en reste encore 3 à déléguer.

Réaliser 48 000€ de chiffre d’affaires
=> J’ai réalisé 43 340€. 
Le COVID s’est fait sentir durant l’été 2020. Et mes bas tarifs de baby freelance également. Mais mine de rien, j’ai fait + 4 320€ en plus par rapport à l’année dernière. Et, le premier semestre de 2021 annonce une année bien plus prometteuse. Je peux enfin me constituer une trésorerie digne de ce nom et épargner.
J’ai aussi pu calculer mon taux de charges (outils, dépenses et cotisations sociales – mais ça ne tient pas compte de l’impôt sur le revenu). Grâce à mon super tableau (piqué à Julia Coudert), je peux voir que mon taux de charges s’élève à 31,7% (n.b. : je suis encore en micro-entreprise).

Diminuer ma charge de travail
Euh… Comment dire ? 
Je me suis clairement réfugiée dans le travail durant toute l’épidémie de COVID-19.
Mais j’arrive tout de même à couper et partir durant un week-end de 3 jours chaque mois. Et depuis ce dernier déconfinement, je profite plusieurs soirs par semaine et chaque week-end. Il y a du progrès :). 

Quels nouveaux objectifs pour l’année 2021-2022 ?

  • Être pleinement UX Writer & Copywriter pour le secteur de la santé (ne faire plus que ça et progresser)
  • Développer Le Brief : devenir la référence en UX Writing (il y a du taf…)
  • Réaliser 48 000€ de chiffre d’affaires…
  • … et travailler 3 jours par semaine pour mes clients / 2 jours pour Le Brief, Santé! et un projet d’écriture.

Alors, en avant (Guingamp) !

2. Épisode 25 – La voix d’entreprise : restez vrai | Benjamin Perrin

Pour ce 25e épisode de podcast, je parle de la voix d’entreprise avec Benjamin Perrin.
Benjamin est concepteur-rédacteur et auteur de la newsletter Plumes With Attitude, dont je suis une fervente lectrice.

On revient sur l’importance de définir une voix, une identité pour :

  • Se faire connaître et reconnaître
  • Porter ses idées et ses valeurs
  • Pour développer son entreprise, sa marque ou son projet
  • Perdurer dans le temps
  • Être cohérent partout où la marque s’exprime

6 enseignements tirés de l’épisode de podcast

1. L’écrit est partout et au cœur de toute création.
Articles, newsletters, podcasts, vidéos, réseaux sociaux, graphisme, design, identité de marque… Tout se crée en posant des mots.

2. Si toi ou ton entreprise avez besoin d’une compétence en écriture, concentrez-vous sur une personne qui a de vraies qualités rédactionnelles, un style et une vraie qualité de réflexion. Qui va plus loin que simplement le fait d’écrire.
Ne pense pas à la quantité (nombre de mots, nombre d’articles…), privilégie la qualité.
Engage-toi sur une vraie ligne éditoriale, avec une vraie voix et des vrais messages à faire passer, plutôt que sur le SEO.

3. Quand on est freelance, se nicher, c’est bien, mais le principal n’est pas là. Kiffe. 
Développe ta compétence, exerce-la auprès de personnes et d’entreprises que tu admires, dont le projet/l’ambition te passionne.
La question n’est pas de savoir sur quoi travailler mais avec qui travailler.

4. Une identité de marque part des personnes qui veulent créer cette marque.
La plupart des entreprises ne marcheraient pas autant si les personnes qui la portaient n’étaient pas ce qu’elles sont.
Le vrai enjeu pour créer une identité de marque, c’est de cerner la personnalité qu’on cherche à montrer.
C’est aussi cerner ce qu’est le message, la façon dont tu vas le déployer, et quelle initiative tu vas faire sur quel marché.

5. L’honnêteté, ça paye toujours.
Ça ne sert à rien d’être faux, parce que ça finit toujours mal.
Il faut une vraie cohérence entre la personnalité de l’entrepreneur·e et l’identité de marque.
Comme il faut une cohérence entre ton métier et ta personnalité.

6. Créer une identité de marque ne veut pas dire créer une marque mirobolante à la Apple ou Tesla.
Une personne plutôt introvertie, ça ne sert à rien qu’elle fasse une marque exubérante.
Par exemple, Elon Musk est assez exubérant. C’est totalement logique que Tesla soit une marque avec un côté fou et qu’elle soit audacieuse.
Des personnalités plus introverties ou un peu plus sobres dans leur démarche qui prennent en exemple Elon Musk ou Steve Jobs, c’est une mauvaise idée. Il vaut mieux s’inspirer de gens qui nous ressemblent.
Si on est une personne plutôt discrète, il vaut mieux que la marque de l’entreprise soit discrète. Mais ça ne veut pas dire pour autant qu’elle ne va pas plaire.
Le marketing et le développement de marque, ce n’est pas la course à l’exubérance.

3. Quelques ressources qui m’ont permis d’évoluer et m’ont inspirée ces derniers temps

Écriture inclusive et accessibilité, cessons de dire n’importe quoi (article en français)
Sur Twitter, on m’a recommandé cette retranscription d’une table ronde lors des Journées d’étude technologies et déficience visuelle qui a eu lieu en décembre 2020. Julie Moynat, intégratrice web et consultante en accessibilité web, y parle d’écriture inclusive. Julie défend l’idée que l’écriture inclusive peut être accessible (le point médian est difficilement compris par un lecteur d’écran par exemple), et qu’elle ne se limite pas aux abréviations inclusives ou au point médian. Elle nous explique comment écrire de façon inclusive sans ce fameux point médian.

Mieux comprendre et éviter les dark patterns (vidéo en anglais)
Sais-tu ce que sont les dark patterns ? Je voyais ce terme passer régulièrement sous mes yeux, j’en comprenais vaguement le sens. Avec cette vidéo, Geoffrey Dorne a éclairé ma lanterne. Les dark patterns, ou pièges à utilisateurs·trices (en français), sont des mécaniques issues du design d’interface dont le but est de les piéger ou de leur faire faire des choses contre leur volonté. Même si la vidéo date de mars 2018, malheureusement, cette pratique est encore répandue.

Dans les coulisses de la User Research chez Youtube (podcast en français)
Le podcast de Roxanne Lacotte – Quote – est généralement riche d’enseignements autour de la recherche UX. J’ai particulièrement apprécié cet épisode avec Xavier Roart, User Researcher chez Youtube. Avoue, je ne suis pas la seule à vouloir connaître les coulisses des plus grandes entreprises 😊.

Bonne lecture / écoute / visionnage !

Recevez mes tips d’écriture web

Deux fois par mois, je vous aide à améliorer vos contenus écrits sur votre site Internet, votre application ou vos réseaux sociaux.
Recevez par e-mail :

  • Les enseignements que j’ai tirés de chaque épisode de podcast – autant de conseils et d’astuces pour améliorer vos textes, votre site internet ou votre application
  • Des ressources pour que vous donniez envie de vous lire, encore et encore, et pour que vous répondiez aux besoins de vos lecteurs ou utilisateurs·trices
  • Mon évolution en tant qu’UX Writer & Copywriter Freelance, et podcasteuse

Alors, vous êtes partant·e ?

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment (mais ce serait fort triste).
Et promis, je ne revends pas votre à adresse e-mail à Cdiscount.